Communication efficace

3. Écoute active. Le concept de reconnaissance est un message de l’expéditeur qui contient des mots verbaux et non verbaux et devrait être une composante du sentiment. Le directeur doit reconnaître le message de la personne qui fait le counseling. Quelques conseils pour aider le directeur d’écoute active:
a. Écoutez le contenu du message. Le destinataire doit essayer d’écouter attentivement ce que l’expéditeur dit dans le message.
b. Écoutez pour ressentir. Le destinataire doit essayer d’identifier comment l’expéditeur ressent le respect du contenu du message. Cela peut être fait en demandant, qu’est-ce qui essaie d’être transmis?
c. Réponse des sentiments. Le destinataire du message doit estimer la connaissance de l’expéditeur de ses sentiments car le contenu du message est précieux.
d. Enregistrez tous les signaux, verbaux et non verbaux. Les destinataires doivent être sensibles aux messages non verbaux lors de la transmission des messages verbaux. S’il y a une confusion de message, elle pourrait être clarifiée.
e. L’expéditeur du message est actualisé. les destinataires doivent paraphraser les messages verbaux et non verbaux comme commentaires. Cela se fait également en suivant l’expéditeur pour plus d’informations.
F. Communication efficace:
La communication a un rôle important dans la vie humaine. Par exemple, la communication marketing est utilisée par les entreprises pour transmettre des informations sur les produits ou services qu’elles proposent aux clients cibles. La communication est convaincante en étant capable de transmettre l’interruption d’un message à d’autres sur la cible. Mais la communication ne se limite pas à cela. La communication joue également un rôle dans l’établissement de relations et l’obtention de commentaires. Éléments d’une communication efficace: une communication efficace ne peut être atteinte si elle ne repose que sur des éléments verbaux. Pour parvenir à une communication efficace, il faut considérer plusieurs autres aspects qui l’influencent. Il y a trois aspects qui doivent être pris en compte pour parvenir à une communication efficace: le style de communication utilisé (style de communication), la capacité d’écoute (compétences d’écoute).

1. Styles de communication
a. Émotif (dominance élevée, sociabilité élevée): Avoir un optimisme, rapide, spontané, expressif, émotionnel, rechercher la compréhension et aimer le plaisir.
b. Directive (dominance élevée, faible sociabilité): avoir une attitude d’orientation de contrôle (statu quo), être satisfait de l’établissement, prendre le relais, se concentrer sur les tâches et les résultats, avoir un fort désir et un bourreau de travail.
c. Réfléchissant (faible sociabilité, faible dominance): a une nature logique, rationnelle et orientée processus, demandant toujours pourquoi et comment, innovant (nouvelle façon), prudent, spontané, individuel (antisocial) et précis.
d. Soutien (faible dominance, haute sociabilité): Avoir des relations diplomatiques sociables, humbles, sans hâte, difficiles, comme faire des compromis et aimer se faire des amis.
2. Certaines choses que vous préférez à l’écoute: regardez le visage de la personne à qui vous parlez, concentrez-vous, évitez les interruptions, posez des questions, prenez soin des émotions, évitez de montrer si vous en savez plus, prenez des notes, gardez la posture. Obstacles à l’écoute: Occupé avec soi-même, Occupé avec des problèmes externes, Assimilation, Facteurs amis ou ennemis, Écoute à prévoir. Raisons d’écouter: les auditeurs obtiennent des informations claires, montrent de l’enthousiasme à leur sujet, comprennent mieux la situation environnante, obtiennent la même compréhension entre l’auditeur et l’orateur, améliorent les relations avec l’orateur, calment l’autre dans une situation triste, évitent les erreurs de communication.
3. La communication verbale est une communication directe ou une communication utilisant des mots prononcés Éléments de la communication verbale: 1. Articulation, 2. Audibilité, 3Diction, 4. Maîtrise, 5. Intonation, 6. Pitch, 7.Pace, 8. Couleur, 9.Volume, 10.Rate, 11.Stressing, 12.Tone
4. La communication non verbale est une communication non verbale qui signifie envoyer des messages avec plusieurs supports autres que les mots et l’écriture. Les expressions faciales, la pression vocale, la posture corporelle, le contact visuel, la façon de s’habiller et l’équipement de bureau sont des exemples de communication non verbale. La communication non verbale peut être très puissante lorsqu’elle est livrée avec des sentiments et des émotions qui peuvent expliquer ou changer le sens des mots.
G. L’art de donner du feedback / de répondre en communication.
La rétroaction est le processus consistant à parler aux autres de ce qu’ils pensent de ce que l’autre dit. Il existe deux types de rétroaction: la rétroaction réactive et la rétroaction corrective. La rétroaction réactive permet au message reçu comme un vrai message et montre la réponse du message reçu, le destinataire peut également confirmer le message en répétant les informations
remis à l’expéditeur. cela aide à clarifier immédiatement les malentendus. La rétroaction corrective parle d’autres personnes qui parlent de sentiments à propos de leur comportement et de leurs performances. Les directeurs d’école fournissent généralement des corrections, telles que des commentaires sur les évaluations ou les évaluations du rendement. Ce qui suit résume les caractéristiques d’une rétroaction efficace.
1. Intention. La rétroaction vise à améliorer les performances et à faire du personnel de précieux atouts.
2. Fermeté. La rétroaction est efficace si elle est conçue pour fournir aux destinataires des informations spécifiques leur permettant d’apporter des corrections à la situation. Questions de rétroaction inefficaces qui sortent de l’esprit du destinataire.
3. Description. Il est plus efficace s’il n’est pas évaluatif, il utilise une terminologie objective plutôt que de valoriser des valeurs.
4. Utile. Utile pour améliorer les performances. Donner de la rétroaction ne consiste pas à réprimander ou à rechercher les faiblesses du personnel.
5. Le bon moment. La prise en compte de la rétroaction en temps opportun et d’une rétroaction plus médiatrice est l’occasion pour les subordonnés de parler de la correction des performances.
6. Préparation. Pour une rétroaction efficace, le destinataire doit se sentir prêt. Lorsque la rétroaction est imposée au personnel, cela sera moins efficace.
7. Clarté. La rétroaction est efficace si la compréhension est claire par le destinataire. Directeur d’école. Un bon moyen de vérifier auprès du destinataire les points de discussion. Et vérifiez également les indicateurs de compréhension et d’acceptation.
8. Validité. Une rétroaction efficace doit être valide et fiable. Lorsque les informations sont incorrectes, le mandant a un besoin déformé ou le personnel peut prendre des mesures correctives qui ne sont pas correctes, cela compliquera le problème.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*